Les 3 atouts gagnants d’un entretien de recrutement !!

Après plu­sieurs can­di­da­tures, vous venez enfin de décro­cher votre entre­tien dans l’entreprise cœur de cible. Ce moment d’échanges va per­mettre au recru­ter de mieux vous connaître, de vali­der des infor­ma­tions, d’approfondir son ques­tion­ne­ment pour éclair­cir et objec­ti­ver sa prise de déci­sion. Com­ment sécu­ri­ser cette étape impor­tante ? Voi­ci quelques conseils clés.

 

1/ Un maître-mot : se pré­pa­rer encore et toujours !

 

Evident, me direz-vous ? Oui mais pas tou­jours…. J’ai régu­liè­re­ment des retours de mes clients RH qui res­tent per­plexes face à l’attitude de certain.es candidat.es cadres en entre­tien : pas de réelle pré­pa­ra­tion, ne sont pas allés cher­cher d’informations com­plé­men­taires sur l’entreprise.

Bon­jour, l’image pro­fes­sion­nelle renvoyée !

 

Si le recru­teur sou­haite vous ren­con­trer, c’est qu’il a repé­ré à tra­vers votre can­di­da­ture les com­pé­tences dont il a besoin. Vous connais­sez peut-être le sec­teur d’activités, c’est pro­ba­ble­ment ce qui vous a per­mis d’être sélectionné.e, et c’est un point posi­tif. Mon­trez éga­le­ment que vous connais­sez le mar­ché, l’écosystème dans lequel évo­lue la socié­té que vous visez.

 

Plus vous mon­tre­rez votre connais­sance des métiers, de l’environnement, des concur­rents poten­tiels, plus vous serez affû­tée dans vos réponses. Au-delà du site inter­net de l’entreprise, pen­sez aus­si à vous inté­res­ser à leur rap­port d’activités  quand il existe, à leur pré­sence et com­mu­ni­ca­tion sur les réseaux sociaux pro­fes­sion­nels. Abon­nez-vous à leur page d’actualité ! Faites de même avec votre inter­lo­cu­teur, véri­fiez son pro­fil sur Lin­ke­din ou Via­deo. Vous pour­rez gla­ner des élé­ments qui vous seront utiles durant l’entretien.

 

Regar­dez aus­si sur les réseaux sociaux les pro­fils des col­la­bo­ra­teurs de l’entreprise en ques­tion (type de for­ma­tions pri­vi­lé­giées ou non, mobilité/promotion interne, mots clés uti­li­sés…). Vous pou­vez entrer en contact avec vos futurs col­lègues pour deman­der des com­plé­ments d’informations. Bien enten­du, la pré­pa­ra­tion concerne aus­si les aspects logis­tiques (temps de tra­jet, code vestimentaire…).

 

2/ Confor­tez votre cré­di­bi­li­té : soyez concret.es et factuel.les !

 

Le recru­teur a besoin de se ras­su­rer avant tout ! Etes-vous la per­sonne qui cor­res­pond à son besoin ? Sau­rez-vous assu­mer les mis­sions demandées ?

 

Repre­nez point par point l’annonce à laquelle vous avez répon­du et met­tez en pers­pec­tive vos réa­li­sa­tions concrètes. Vous devez avoir pour chaque mis­sion pro­po­sée dans l’offre d’emploi, des exemples à pré­sen­ter. Vous n’aurez pro­ba­ble­ment toutes les com­pé­tences deman­dées. A vous de démon­trer que vous en pos­sé­dez d’autres qui vous per­met­tront d’assurer plei­ne­ment votre pro­chaine fonction !

Pour chaque réa­li­sa­tion, vous devrez être prag­ma­tique et mon­trer quelle a été votre réelle contri­bu­tion. Par­tez du contexte de départ, inté­grez dans votre com­men­taire les com­pé­tences mises en œuvre, les outils créés ou uti­li­sés. Evo­quez bien enten­du vos résul­tats, leur impact dans l’organisation et ce que vous en avez reti­ré. Le recru­teur sera atten­tif à votre mode opé­ra­toire (col­la­bo­ra­tion avec les équipes, mana­ge­ment participatif…).

 

 

3/ A l’heure de la trans­pa­rence, plus que jamais soyez vous-mêmes !

 

Il s’agit avant tout d’une ren­contre entre 2 professionnel.les dont les enjeux sont les mêmes ! Est-ce bien le bon can­di­dat ? Est-ce bien la bonne entre­prise ? A –ton envie de tra­vailler et de se déve­lop­per ensemble ?

 

Vous allez véri­fier que vos inté­rêts sont com­muns et que votre col­la­bo­ra­tion sera effi­cace pour les 2 par­ties. Le mar­ché des cadres joue en votre faveur ! La demande est forte et cer­taines fonc­tions sont par­ti­cu­liè­re­ment pri­sées ! C’est vous qui avez le choix ! Pro­fi­tez-en mais n’en abusez-pas !

 

Res­tez le plus natu­rel pos­sible est la meilleure façon de mon­trer qui l’on est. Les entre­prises que je ren­contre font de plus en plus d’efforts pour rendre ces entre­tiens en moment d’échanges convi­viaux et inter­ac­tifs. Cer­taines invitent les can­di­dats à déjeu­ner avec leur futurs col­lègues, d’autres à pas­ser ½ à 1 jour­née dans l’entreprise pour s’en impré­gner davan­tage et vali­der que l’état d’esprit de l’entreprise, le poste et l’environnement leur conviennent bien. Ces moments pas­sés ensemble dans un autre cadre per­mettent aus­si aux recru­teurs de décou­vrir vos autres facettes. Lais­sez vibrer votre vraie per­son­na­li­té et voyez com­ment elle résonne chez votre inter­lo­cu­teur, sur­tout s’il s’agit de votre pro­chain mana­ger ! Vous aurez anti­ci­pé les ques­tions déli­cates et serez d’autant plus à l’aise pour argumenter.

 

Enfin, mon­trez-vous curieux.se ! Mes clients sont sou­vent sur­pris par le peu d’intérêt des can­di­dats. Là encore, vous vous démar­que­rez de vos concur­rents en posant des ques­tions pertinentes.

 

L’entretien reste un élé­ment incon­tour­nable dans le pro­ces­sus de recru­te­ment actuel. Une pré­pa­ra­tion minu­tieuse en amont, des argu­ments affu­tés et une per­son­na­li­té authen­tique res­tent des mar­queurs fors pour convaincre votre recru­teur. En agis­sant ain­si, vous vous démar­que­rez net­te­ment de vos concur­rents. C’est le retour sys­té­ma­tique de nos clients sur les salons ! « On voit que vos cadres sont pré­pa­rés, les entre­tiens sont bien plus qualitatifs ! ».

Non classé

Laisser un commentaire